Inspirante! Moi?

Imagine de Jonh Lennon
Une image de l’audace d’imaginer de devenir inspirante pour d’autres

Aujourd’hui, j’ai  juste le goût de vous partager une petite réflexion sur moi-même en tant que personne inspirante. Mercredi dernier, je participais à une formation pour femmes entrepreneures  à Saint-Sauveur. Ce fut une journée magnifique durant laquelle j’ai rencontré des femmes qui me ressemblent en plusieurs points: elles sont fonceuses, optimistes, généreuses et créatives. Vraiment, cette journée était une façon pour moi de me payer la traite et de me gâter.

Vers la fin de l’après-midi en discutant avec quelques une de ces femmes, l’une d’entre elle me dit: Tu es tellement inspirante…Je suis certaine que tu réussiras ton projet. Une deuxième me tient le même discours. Ensuite , une troisième me partage ce même message.

WOW! Inspirante! Moi?

Cela vous-est-il déjà arrivé de recevoir un compliment et ne pas savoir quoi en faire exactement. Comme si ce compliment était destiné à une autre personne que vous? Certainement, l’interlocuteur qui vous a gracié de ce compliment s’est trompé de personne ou s’est imaginé des qualités qui ne correspondent nullement à votre personne? Et bien, j’étais dans cette situation. Mon réflexe premier a été de sourire tout en remerciant ces femmes, mais à l’intérieur de moi, il y avait une résistance qui m’empêchait de savourer cette manifestation de reconnaissance et de m’approprier pleinement cet aspect de ma personne qui,  d’une certaine façon, demeure dans l’obscurité depuis un bon moment ma foi.

Inspirer vient du latin inspirare qui signifie faire entrer naturellement de l’air dans ses poumons. Or, il est connu que l’air que l’être humain inspire est ce qui le garde en vie et maintient ses fonctions vitales. De la même façon, être une source d’inspiration pour une personne signifie que vous faites naître dans le cœur et dans l’esprit d’autrui une idée, un désir, un projet qui rendra leur vie plus riche, plus productive et faisant du sens. WOW! Je contribue à faire de la Terre un Monde meilleur! Moi?

WOW! Inspirante! Moi?

croire en soi

Une certaine humilité en moi, voire presque de la pudibonderie, m’empêche de considérer et d’accepter que ma personne puisse susciter autant de vie chez les autres. D’un autre côté, n’est-il pas plaisant de penser que ses dons, ses talents et que sa personne font une différence positive dans son entourage? N’est-il pas valorisant d’entendre des principaux intéressés que notre histoire de vie résonne avec eux et quelle leur donne l’envie d’aller de l’avant?…Et qu’en est-il de réaliser que des gens croient en nous et notre potentiel.

Yoga woman sitting on sea coast at sunset.
Yoga woman sitting on sea coast at sunset.

Et, vous? À quand remonte la dernière fois où vous avez accepté avec peine les talents et les dons que l’on vous reconnaissait? En cette fin d’année, j’aimerais vous encourager à accepter et embrasser votre génie créatif et inspirant. Cette partie de votre âme que tout le monde voit , admire et qui, pour une raison obscure, vous est complètement inconnu ou difficile d’accepter. Allez-y, prenez une feuille de papier et demander au gens de votre entourage ce qu’ils admirent le plus en vous. Acceptez gracieusement et sincèrement ces marques de reconnaissance.

Pour 2016, je choisi de devenir plus inspirante pour plus de personnes. Oh la la! Là, j’ai peur. Cela signifie beaucoup de changements quant à la perception que j’aie de moi-même  et mon comportement. Cependant, j’ai envie d’être de plus en plus moi et de continuer à illuminer le monde…Cela signifie de tenter plus de projets qui me ressemblent. Cela signifie que je vais laisser ma lumière briller de plus en plus fort et de plus en plus longtemps. Finalement, je commence à avoir hâte d’être une inspiration pour d’autres.


L41K7-S3Q4QYZ_CheryS_04Sandra Chéry, conseillère d’orientation, exerce en pratique privée. Elle est spécialiste reconversion professionnelle en plus d’offrir des services en orientation professionnelle et en coaching de carrière aux adultes désireux de réussir leur cheminement professionnel. Elle accompagne également en contexte de transitions professionnelles et personnelles ainsi qu’en épuisement professionnel.

 

3 façons de magasiner votre prochain emploi

professional african business people handshaking in office

Que faire pour trouver cet emploi qui vous rendra heureux?

Saviez-vous qu’un emploi, comme une maison , une voiture ou n’importe quel autre produit ou service, ça se magasine? Il est vrai que lorsque le besoin de changer de travail se fait sentir, certains auront tendance à accepter la première offre d’emploi avec empressement. Là ou cela se gâte, c’est lorsque le nouvel emploi se révèle aussi insatisfaisant que le précédent. voire pire…  Le processus de recherche d’emploi exige du travailleur ou du chercheur de défis de se poser les questions suivantes: « Qu’est ce que je veux réellement d’un emploi?« ; « Quels sont les compromis que  je suis disposée à faire pour obtenir ce que je veux? » et, Est-ce que cet emploi prône les  valeurs que j’aie?

UntitledBien souvent, il est plus facile de parler de l’emploi en termes de manque, c’est-à dire en termes de ce que l’on ne veut pas ou de ce que l’on souhaite éviter. Toutefois, être conscient de ce que vous n’aimez pas ne signifie pas que vous saurez reconnaître l’emploi qui vous convient quand vous le verrez. En effet, les chercheurs d’emploi qui utilise cette approche ne savent toujours pas ce qu’ils veulent. Imaginez,  une minute, vous allez chez le concessionnaire avec une liste d’options et de choses que vous ne voulez pas dans votre prochaine voiture… Le vendeur n’a toujours aucune idée de ce que voulez vraiment en terme de type de voiture, de prix ou de consommation d’essence, par exemple . Donc, posez-vous la question dans l’autre sens… Que désirez-vous retrouver dans un emploi (ou un milieu de travail) pour vous sentir bien? Au lieu de focaliser sur négatif, il serait plus productif de cibler le positif lorsqu’un changement dans sa situation  professionnelle.

 

 

Parce que la perfection n’est pas de ce monde, il est illusoire de penser que la recherche d’emploi aboutira avec la découverte du poste idéal ou encore de l’emploi parfait. De toute façon, un emploi idéal est exactement ce que son adjectif laisse entendre…un idéal. Les idéaux ne sont pas faits pour être atteints mais bien pour indiquer la direction ou le chemin à suivre et les actions à poser pour s’approcher de ce qui est essentiel et qui fait sens à votre vie professionnelle. Maintenant que vous savez ce que vous voulez dans un emploi, vous pouvez revoir la liste des conditions que vous ne voulez pas dans un emploi…Pour vous aider à identifier les compromis que vous êtes  disposer à faire sans pour autant sacrifier ce que vous voulez, je vous propose cet exercice. Faites une liste de 10 conditions de travail que vous ne voulez pas retrouver dans votre prochain emploi. Dans un deuxième temps, classez ces conditions  par ordre de priorité, le chiffre 1 représente la condition avec laquelle vous ne feriez aucun compromis; le chiffre 10 représente la condition avec laquelle vous pourriez vous accommoder en emploi. Cet exercice vous donnera une vision plus nuancée du marché du travail ainsi une meilleure idée des compromis que vous êtres disposée à faire.

 

réflexion

Enfin, dans la recherche d’un nouveau travail, les valeurs occupent une place importante. Être au fait de ce qui est important pour soi facilite de beaucoup la recherche d’emploi. Cela vous permet…

  •  de choisir des postes qui vous ressemblent et dans lesquels vous pourrez davantage être vous-mêmes et vous épanouir.
  • de travailler avec des collègues et des patrons qui partagent vos points de vue
  • d’être beaucoup plus motivé et plus productif
  • d’occuper un emploi qui fait du sens et qui vous donne le sentiment de faire quelque chose d’utile

Pour vous aider à mieux cerner vos valeurs, je vous propose de vous poser ces 3 questions:

  1. Imaginez que par magie, rien ne vous empêche d’être la personne que vous voulez être, quel type d’employé / de collègue / de gestionnaire aimeriez vous être?
  2. Imaginez que par magie , rien ne puisse vous empêcher de vous comporter comme la personne que vous voulez vraiment être, alors comment aimeriez vous vous comportez avec vos collèges / vos clients / vos employés?
  3. Quels sont les qualités d’un bon employé / d’un bon collègue / d’un bon gestionnaire (nommez-en 3)?

En répondant à ces 3 questions, vous commencez à mieux comprendre ce que vous souhaitez retrouver dans un milieu de travail en ce que concerne vos valeurs! Maintenant, vous êtes définitivement prêts pour magasinez votre emploi.

 


 

Sandra Chéry, conseillère d’orientation, exerce en pratique privée. Elle est spécialiste reconversion professionnelle en plus d’offrir des services en orientation professionnelle et en coaching de carrière aux adultes désireux de réussir leur cheminement professionnel. Elle accompagne également en contexte de transitions professionnelles et personnelles ainsi qu’en épuisement professionnel.

 

 

3 raisons de ne plus aimer son emploi

email 2

Au Québec, là où le marché de l’emploi est fleurissant, 6 Québécois sur 10 vivent des situations au travail qui font en sorte qu’ils n’aiment plus leur emploi.

Souvent, ces personnes…

  • ont l’impression de tourner en rond

  • ont hâte que leur journée de travail se termine

  • ont de la difficulté, à sortir du lit pour aller travailler

  • ont l’impression d’être prise au piège et qu’ils ne quitteront jamais leur emploi

  • ne savent plus comment gérer la grande charge de stress qu’elles vivent dans leur emploi

J’ai déjà vécu cette horrible situation et ces sentiments désagréables. Et vous? Est-ce que vous vivez ou avez déjà vécu une situation similaire?

Heureusement pour moi, j’ai finalement pu trouver un emploi qui me fait vibrer et qui me rend heureuse. Toutefois, j’ai dû aller chercher l’aide d’un professionnel de la carrière pour identifier ce qui n’allait plus dans ma vie professionnelle et ce que je voulais vraiment.

Maintenant, que je suis moi-même une professionnelle de la carrière, j’ai constaté  3 raisons pour lesquelles les gens veulent changer d’emploi.

 



Changer d’emploi parce qu’ils ont changé

En tant qu’être vivant, l’être humain est en constant développement. Donc, au fil du temps, les attentes et les besoins face à un emploi changent. Par conséquent, il est normal qu’un travail ne convienne plus après un certain temps. Les motifs de satisfaction personnelle diffèrent selon l’âge de l’individu. Les attentes d’un travailleur à la mi-trentaine ne ressemblent pas aux attentes d’un jeune diplômé. Aussi, des événements de la vie comme l’achat d’une maison ou la venue d’une premier enfant changent le regard sur les facteurs de satisfaction au travail. Prenez le temps de vous demander ce qui a changé dans votre vie ou ce que vous souhaitez maintenant d’un emploi comparé au moment que vous avez commencé.

Changer d’emploi parce qu’ils ne sont pas là où ils souhaitent être

 

Un jour, je reçois un client qui m’explique qu’il ne veut plus être serveur dans un restaurant. Cet emploi était tout simplement une jobine qu’il s’était trouvé à la fin de ses études en attendant de travailler dans son domaine de spécialisation. Cela faisait maintenant 5 ans qu’il faisait la même prétendue jobine. Lorsque le temps du bilan de carrière arrive, nombreux sont ceux qui, comme mon client,  réalisent que l’emploi qu’ils occupent ne correspond nullement à ce qu’ils aspiraient au début de leur carrière. D’une certaine façon, tout travailleur est à la recherche de l’emploi idéal. Toutefois, il devient nécessaire de négocier certains compromis pour se trouver une place sur le marché du travail. Cependant, si ce compromis éloigne le travailleur exagérément des conditions d’emploi idéales recherchées, il est fort probable qu’un sentiment d’insatisfaction suivra.

Changer d’emploi parce qu’ils sont rendus au bout du rouleau

 

Je ne souhaite à personne de se rendre au bout du rouleau (littéralement) pour vouloir changer d’emploi. Malheureusement, certains réalisent que leur travail ne leur convient plus uniquement lorsque leur corps envoie un message d’arrêt. Tout est une question d’équilibre: d’un côté, le travailleur qui donne de son temps, de son énergie et de son savoir à l’environnement de travail; de l’autre, l’environnement de travail qui donne au travailleur en retour, salaire, avantages sociaux, reconnaissance, atmosphère de travail agréable et convivialité. Le premier message d’arrêt très connu est l‘épuisement professionnel. Souvent, le salarié s’échine à performer et à surinvestit temps et énergie au travail pour très peu de reconnaissance. Le deuxième message, plus insidieux, est le bore out ou l’ennui au travail qui rend malade.  Le travailleur  éprouve un désintérêt marqué et une fatigue au travail qui conduit à la frustration et à la morosité. Dans le cas de l’épuisement, l’individu est sur-stimulé alors que dans le cas du bore out, il est sous-stimulé.

 

Si vous aimeriez en savoir davantage sur l’insatisfaction en emploi et les solutions que peuvent vous offrir une démarche en coaching de carrière et en orientation,  je vous invite à ma prochaine web conférence-formation GRATUITE, Un emploi à votre image en 90 jours, qui aura lieu le 23 septembre prochain.

 

Cliquez sur ce lien pour vous y inscrire: Webinaire Un emploi à mon image en 90 jours

 


sandra professionnelSandra Chéry, conseillère d’orientation, exerce en pratique privée. Elle est spécialiste reconversion professionnelle en plus d’offrir des services en orientation professionnelle et en coaching de carrière aux adultes désireux de réussir leur cheminement professionnel. Elle accompagne également en contexte de transitions professionnelles et personnelles ainsi qu’en épuisement professionnel