Ai-je besoin de consulter un orienteur?

Ordinary man questionnaire for worker

 

Une question que peu de personnes se posent mais qui a toute sa raison d’être. Nul se questionne sur la nécessité de consulter un médecin lors d’un malaise ou un conseiller financier pour effectuer des placements. Et pourtant, lorsqu’il est question de gestion de carrière, le pourcentage de personne qui décide de consulter un spécialiste dans ce domaine est de 38%¹.

 

Un sondage commandé par le CERIC² révèle qu’«un Canadien sur deux n’ayant pas reçu d’orientation professionnelle affirme que si c’était à refaire, il consulterait un professionnel en planification de carrière et d’emploi³». Selon ce même sondage, la croyance de ne pas avoir besoin de conseils sur la carrière, une méconnaissance des services professionnels en orientation et le coût élevé des consultations constituent des obstacles majeurs en lien avec l’accessibilité de ces services.

 

Un orienteur fait beaucoup plus qu’écrire des curriculum vitae et administrer des tests pour faciliter le choix d’un métier ou d’une carrière. Le conseiller d’orientation  se penche sur tous les événements de vie reliés au cheminement de la carrière et ce, avant, pendant et après. Cela englobe donc les préoccupations professionnelles suivantes:

  • un retour aux études
  • une recherche de stage ou d’emploi au terme de ses études
  • un retour au travail après un temps d’arrêt suite à une maladie
  • une recherche d’emploi due à un perte un congédiement ou un licenciement
  • une reprise de la vie professionnelle après un congé parental
  • un désir d’occuper un emploi satisfaisant et en lien avec ses valeurs
  • réfléchir sur une idée de projet d’affaires
  • une préparation à la retraite

Alors que 30% des Québécois ne sont pas heureux au travail et rêvent de changer d’emploi, seulement la moitié décide d’avoir recours à un spécialiste de la carrière.

Avez-vous besoin de consulter un orienteur? Si vous répondez oui à 6 questions ou plus, vous pourriez bénéficier d’une consultation gratuite avec moi.

  • J’aimerais être capable de mieux concilier mon travail et ma famille.
  • J’ai le goût de nouveaux défis au travail.
  • J’ai de la difficulté à faire mon travail.
  • J’aimerais essayer quelque chose de nouveau.
  • Je n’ai plus de temps pour moi.
  • Je ne m’entends pas très bien avec mes collègues.
  • J’aime mon emploi, mais il ne me satisfait plus autant qu’avant.
  • Je m’imagine souvent dans un emploi différent.
  • Je vis une épreuve difficile et cela a un impact sur mon travail.
  • Retourner à l’école m’intéresse, mais j’ai le sentiment que je ne peux pas me le permettre.
  • J’ai de la difficulté à me concentrer au travail.
  • J’apporte plus au travail que le travail ne m’apporte.
  • Je suis tanné de travailler.
  • J’aimerais essayer un autre domaine, mais je n’ose pas.
  • Mon travail m’épuise.

Complétez le formulaire ci-dessous et il me fera plaisir de vous contacter pour vous offrir une consultation gratuite!

[mc4wp_form]

¹http://www.ceric.ca/?q=en/node/1023

² L’Institut canadien d’éducation et de recherche en orientation

³http://www.ceric.ca/?q=en/node/1023

sandra professionnelSandra Chéry, conseillère d’orientation, exerce en pratique privée. Elle est spécialiste en valorisation de potentiel en plus d’offrir des services en orientation professionnelle et en coaching de carrière aux adultes désireux de réussir leur cheminement professionnel. Elle accompagne également en contexte de transitions professionnelles et personnelles ainsi qu’en épuisement professionnel.

Accueillir cette partie mal-aimée en vous

I Love MeS’aimer c’est s’accepter tout entier: le beau et le moins beau; les forces et les faiblesses; les talents et les défauts. Toutefois, très tôt, l’enfant que vous étiez a rapidement compris qu’il devait refoulé certains aspects de sa personne pour éviter le rejet, le ridicule. Par exemple, il est important de partager et de se montrer serviable et vaut mieux se mordre la lèvre pour réprimer une colère que l’entourage désapprouverait.

Mais, ces pans de votre personne que vous avez si bien appris, au fil des années, à réprimer est toujours là, cachés dans l’ombre. Cette partie de vous n’a probablement toujours pas le droit de se faire entendre ou d’exister, car elle est synonyme de honte, de rejet, de peur ou d’anxiété. Ce sont là des sentiments que bien souvent les gens cherchent à éviter.

Le secret d’une estime de soi saine et forte réside dans l’acceptation de cetteYin and yang partie mal aimée de soi. Comme le yin et yang se complémentent, ainsi l’ombre contribue à la richesse et l’authenticité de l’être. Ces parties refoulées représentent un potentiel inexploité qui cherchent à s’affirmer et à se faire entendre.

En accueillant cette partie mal aimée de soi, vous vous assurez un développement personnel plus ancrée et plus harmonieux. Vous développerez des relations interpersonnelles plus saines et assumées. Vous choisirez une profession, un métier ou des projets qui vous ressemblent. Tout simplement parce que vous serez connectés à vos vrais émotions et sentiments et pourrez mieux les exprimer, motivés non par vos peurs mais par ce qui vous définit au plus profond de vous-mêmes.

Comment reconnaître cette partie mal aimée? Je vous propose huit questions* pour vous aider à identifier cet autre vous qui est tout aussi important.

  1. Quels sont les qualités que vous aimeriez voir reconnus par les autres? maintenant, demandez-vous quels sont les qualités ou traits contraires que vous avez dû refouler?
  2. Quel(s) sujet(s) de discussion avez-vous tendance à éviter dans vos conversations?
  3. Quel type de remarques vous fait réagir? Dans quelles situations vous sentez-vous devenir nerveux, hypersensible et sur la défensive?
  4. Dans quelles situations éprouvez-vous de la honte?
  5. Avez-vous de la difficulté à accepter un compliment?
  6. À propos de quoi vous sentez-vous bouleversé ou insatisfait de vous-mêmes?
  7. Quelle sorte de critiques vous agacent ou même vous irritent?
  8. Dans quelles situations avez-vous le sentiment d’être inférieur ou de manquer de confiance en vous-mêmes?

Faites connaissance avec votre ombre; apprivoisez-là tout en l’accueillant. Vous découvrirez une dimension méconnue de votre personnalité qui vous permettra d’aller encore plus loin dans votre vie.

*Source: Monbourquette, 2010.

sandra professionnelSandra Chéry, conseillère d’orientation, exerce en pratique privée. Elle est spécialiste en valorisation de potentiel en plus d’offrir des services en orientation professionnelle et en coaching de carrière aux adultes désireux de réussir leur cheminement professionnel. Elle accompagne également en contexte de transitions professionnelles et personnelles ainsi qu’en épuisement professionnel.

Où souhaiter-vous aller dans votre vie?

Étendre ses limites.

Nommez-moi une personne de votre entourage qui ne souhaite pas réussir ou avoir du succès. Il est pratiquement impossible de trouver une telle personne. Et si, par inadvertance, vous connaissez quelqu’un qui démontre ce je m’en foutisme envers sa propre personne, j’ose croire qu’elle est la preuve que l’être humain cherche la réussite et le succès.

Cette façade d’indifférence dissimule, à mon avis, une déception quant à des espoirs passés floués ou encore une protection contre d’éventuels écueils ou échecs.

ressources-plurielles-marseille-003
La vérité est que nous souhaitons tous avancer.

La réalité est que nous souhaitons tous avancer, évoluer, s’améliorer, grandir et ce, dans toutes les sphères de notre vie.  Alors je vous pose les questions suivantes: Où souhaitez-vous aller dans la vie? Quelle direction souhaitez-vous prendre? Jusqu’où pensez-vous vous rendre?

Bien souvent lorsque je pose cette question à mes clients en consultation, ils ignorent la réponse.Tout simplement, parce qu’ils n’ont jamais pris le temps d’y penser. Ils savent qu’ils ne sont pas heureux dans leur travail, sans savoir exactement ce qu’ils souhaitent changer. Pourtant, la citation sur la photo de cette article est sans équivoque: Étendez vos limites et voyez jusqu’où vous pouvez aller.  Mais si on ignore l’endroit où l’on souhaite se rendre, à quoi sert-il d’étendre ses limites? Vers quoi allez-vous mettre le paquet?

Pour vivre une vie plus épanouie, vous devez investir dans votre croissance personnelle.  Cependant, les gens semblent penser que le développement personnel arrive par hasard. Lorsque vous étiez aux études, vous suiviez un plan de développement structuré et programmé pour vous. Vous n’aviez aucun besoin de vous questionner, car la matière vous était donnée.

Et maintenant, à quand remonte votre dernier perfectionnement? Comment espérez-vous obtenir un meilleur emploi si vous n’élargissez pas vos compétences? Comment espérez-vous diminuer vos dettes si vous n’apprenez pas à gérer un budget? Comment souhaitez-vous être un meilleur parent si vous vous ne remettez pas en question et ne lisez sur le sujet?

Le célèbre coach et mentor en marketing relationnel, Tony Raskin, dit que le meilleur investissement en soi est de lire  au moins un livre par mois sur le développement personnel et d’appliquer les principes rapportés dans sa propre  vie. Choisissez d’être proactif dans votre croissance et développement professionnel.

Alors, je vous encourage à vous mettre en mode  croissance intentionnelle et de délaisser la croissance accidentelle. Dans le dictionnaire, le mot succès est défini comme suit:  » le fait d’atteindre les objectifs fixés« . En effet, se fixer de nouveaux objectifs vous poussera à sortir de votre zone de confort et à étendre vos limites. Cela signifie que vous devrez également faire face à vos peurs et vos incertitudes.

Posez-vous la question « Où est-ce que je souhaite aller dans ma vie » et passez à l’action maintenant.

Sandra Chéry est conseillère d’orientation et exerce en pratique privée. Elle offre des services en orientation professionnelle et en coaching de carrière aux adultes désireux de réussir leur cheminement professionnel. Elle accompagne également en contexte de transitions professionnelles et personnelles.